Tout savoir sur les différents types de crédit immobilier

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

https://www.vente9.com/sites/vente9.com/files/styles/large/public/actualite/visuels/fotolia_133778821_subscription_monthly_m.jpg?itok=r65nGLhq

Pour investir dans l’immobilier neuf il est, dans la plupart des cas, nécessaire d’avoir recours à un financement. Et l’investisseur se trouve bien souvent démuni face aux différents types de prêts que les établissements bancaires ou organismes de financement proposent, et les conditions requises pour y avoir accès. Vente 9 vous propose un petit guide pour vous y retrouver.

Au cœur de tout dossier : votre situation

Votre situation familiale, professionnelle, votre taux d’endettement, la situation géographique du bien dans lequel vous souhaitez investir vont conditionner l’acceptation d’une demande financement et les conditions de sa mise en place, et ce quel que soit l’établissement choisi. Il existe tout un ensemble de dispositifs d’aides mis en place par l’État pour permettre à un plus grand nombre d’accéder à la propriété. Dans la plupart des cas, les aides sont octroyées pour financer l’acquisition d’une résidence principale. Ces aides, comme le Prêt à taux Zéro (PTZ), le prêt conventionné, le Prêt accession Social (PAS) sont soumises à des conditions de ressources pour pouvoir en bénéficier. Ces aides viennent bien souvent compléter le financement principal de ceux qui veulent investir dans l’immobilier neuf ou dans l’ancien sous condition. 

Choisir son prêt bancaire

Que vous souhaitiez investir dans l’immobilier neuf ou ancien, destiné à être votre résidence principale, secondaire ou dans le cadre d’une résidence locative, il va falloir trouver un financement, ce dernier devant être le plus optimisé possible. C’est votre situation et vos capacités de remboursements qui vont vous permettre d’avoir une meilleure visibilité sur les différents types de prêts. Si l’on considère les taux, ceux-ci peuvent être fixes, c’est-à-dire que votre mensualité ne variera pas tout au long de la durée du contrat, ou à taux variable. Pour ce dernier cas, vos mensualités peuvent varier à la hausse comme à la baisse. Il est vivement conseillé ici de bien lire les conditions et de vérifier qu’il existe une clause permettant de limiter la hausse. Vous aurez aussi la possibilité de choisir entre un prêt amortissable classique, la mensualité comprend alors le remboursement d’une partie du capital et les intérêts, et un prêt in fine. Ce dernier est conditionné à l’existence d’un capital qui va être nanti pour l’établissement prêteur. Les mensualités sont limitées aux intérêts, l’investisseur s’engage à rembourser le capital en une seule fois à la fin de la durée du prêt. Il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence et à s’adresser à plusieurs établissements bancaires pour obtenir les meilleures conditions. En outre, et toujours en fonction de votre besoin, vous pourrez obtenir la possibilité de décaler votre remboursement, de l’ajuster à votre situation si elle évolue, et de bénéficier de différentes modalités d’accompagnement.